Rassemblement contre SOS Tout Pourri et en faveur du droit à l'IVG de samedi 16 novembre à Angers

Rédigé par Collectif Emancipation - - Aucun commentaire
les personnes soutenant le droit à l'IVG



Voici l'article paru dans le journal local au sujet de ce contre rassemblement :

"Angers. Les anti-avortement conspués par l’extrême gauche


Un rassemblement de catholiques a été perturbé par des militants de gauche samedi à Angers. Sur les marches du palais de justice, 55 militants de SOS tout-petits ont déroulé leur banderole « Défendons la vie », ornée d’une photo de fœtus. Un groupe de 60 militants d’extrême gauche a pris place en face, au pied du monument aux Morts, pour couvrir les prières par des slogans blasphématoires, des chansons paillardes et des danses."

 Avec à la clef, une jolie illustration des cathos intégristes "pro-vie", arborant fièrement le sourire colgate et le pantalon jaune de rigueur.



Face à ce ramassis de conneries, nous avons jugé nécessaire de remettre un peu les pendules à l'heure en envoyant ce courrier à la rédaction:

Objet : Courrier concernant les articles parus le dimanche 17 novembre 2013
Bonjour,
En tant que participant-e-s au rassemblement pour l'avortement libre et gratuit samedi
dernier, nous avons été quelque peu surpris-e-s du contenu des articles parus sur votre site et version
papier dimanche 17 novembre dernier.
Tout d'abord, le terme « blasphématoire », que vous utilisez pour qualifier nos slogans, est
habituellement utilisé pour désigner une attitude ou des paroles injurieuses à l'égard de ce qui est
considéré comme sacré par une religion. Nous sommes donc étonné-e-s d'apprendre que des paroles
allant à l'encontre de la religion catholique soient considérées comme blasphématoires par votre
journal. À moins que celui-ci ne se réclame de cette religion ?
Nous tenons à rappeler également que notre rassemblement était un rassemblement
féministe organisé en réaction à celui de SOS tout petit. Les militant-e-s présent-e-s appartenant à
l' « extrême-gauche » d'après vous, n'étaient ni plus ni moins des militant-e-s soutenant l'accès
l'avortement libre et gratuit et revendiquant le droit des femmes à disposer librement de leur corps.
Nous vous précisons enfin que l'association SOS tout petit qui appelait à ce « rassemblement
pour la vie », qui n'est autre qu'une messe publique anti-avortement, rassemble des catholiques
intégristes d'extrême-droite (dont le président Xavier Dor a été condamné cette année même pour
entrave à l'IVG). Ceux-celles – ci étaient accompagné-e-s de militant-e-s du Front National ainsi
que des étudiant-e-s du Rassemblement Des Étudiants de Droite (c'est-à-dire les mêmes qui
recouvrent de croix gammée les lieux alternatifs angevins) présent-e-s également à de nombreuses
« veillées » contre le mariage pour tous à Angers.
Il nous semblait important de préciser l'origine politique de ces personnes qui comparent une
loi fondamentale pour le droit des femmes acquise en 1974 à une « loi criminelle » ; leur famille
politique n'a accessoirement pas brillé pour ses valeurs humanistes ces derniers temps...
Merci de prendre en compte ce courrier.
Cordialement,
Le collectif Émancipation



Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Fil RSS des commentaires de cet article

Les commentaires sont fermés.